Tuto

4 façons d’utiliser un kit de scrap numérique

Il existe beaucoup de kits en version numérique pour le scrapbooking. Ils sont très versatiles mais ils peuvent être un peu intimidants quand on n’a pas l’habitude de les utiliser. Je vous propose dans cet article mon approche des kits numériques de scrap, qui reste assez simple mais qui offre déjà pas mal de possibilités.

Introduction : Composition d’un kit numérique

Pour ceux qui n’ont jamais utilisé de kit de scrap numérique, voici les éléments que l’on retrouve le plus souvent dans ceux-ci :

  • des cartes, le plus souvent au format 10 x 15 cm et 7,5 x 10 cm ;
  • des papiers qui servent de fond, le plus souvent au format carré traditionnel 30,5 x 30,5 cm ;
  • des tampons numériques ;
  • des embellissements divers.

Les dimensions sont données à titre indicatif puisque le kit numérique permet de redimensionner les éléments à notre convenance. Cependant, elles donnent une idée des proportions des différentes cartes, du ratio largeur/hauteur si vous préférez et de la taille jusqu’à laquelle on va pouvoir les agrandir. Par exemple, un embellissement prévu pour être imprimé sur quelques centimètres sera très certainement de mauvaise qualité (pixélisé) si vous tentez de l’agrandir en 30 x 30 cm.

Un kit “complet” de scrap comprend en général tous les éléments ci-dessus, mais on peut parfois acheter au détail les différents éléments séparément. Cela peut être plus avantageux si l’on est intéressé que par des papiers à imprimer ou au contraire que par des tampons, par exemple.

Pour information, les kits numériques sont généralement bien moins chers que les kits physiques puisqu’il nous appartient de les imprimer nous-mêmes ; il n’y a pas non plus de frais de port. De plus, une fois le design acheté, on peut l’imprimer à l’infini. Les kits numériques demandent un peu de temps et de compétences en informatique, mais s’adaptent parfaitement à nos besoins et à nos envies. Tous ces éléments sont à prendre en compte dans le choix d’un kit.

1. Imprimer les différents éléments

La chose la plus facile à faire lorsqu’on achète un kit numérique, est tout simplement d’imprimer les différents éléments, sans effectuer aucune modification. Quand on télécharge un kit, le dossier principal contient généralement d’autres dossiers dans lesquels sont séparés les cartes, les papiers, les embellissements et les tampons.

Certaines marques proposent dans le kit des documents PDF au format A4 sur lesquels on trouve les différents éléments disposés et prêts à être imprimés. Dans ce cas, il suffit de lancer l’impression du PDF.

Si cette option n’est pas proposée, je me sers personnellement de Open Office™ Draw pour imprimer les différents éléments et les redimensionner. Vous pouvez télécharger ce logiciel gratuitement ici. Je procède généralement ainsi :

J’ouvre le dossier contentant les éléments que je veux imprimer d’un côté de mon écran et de l’autre, j’ouvre un document Opern Office™ Draw.

Le kit qui me sert d’exemple ici est le kit numérique “Brooke” de chez Felicity Jane. Vous pouvez l’acheter ici.

impression-kit-numrique-1_thumb5

Je conserve un document Open Office™ Draw dans lequel j’ai paramétré ma page, et que j’utilise toujours pour imprimer mes éléments numériques. Comme mon imprimante permet l’impression sans marge, je paramètre mon document ainsi, je préfère également le format paysage pour imprimer mes éléments et je choisis aussi mes propriétés d’impression, sans bordure et en haute qualité. Le fait de garder ce document comme modèle me permet de conserver tous les paramètres d’une fois sur l’autre.

kit-numrique-scrap-2_thumb6

2020-02-03-06_55_51-Impression-lment

Quand la page est paramétrée avec nos préférences, il suffit simplement de faire glisser les différents éléments du dossier, vers le document Open Office™ Draw. Une fois tous les éléments disposés sur la page, il ne reste plus qu’à les imprimer et à les découper.

kit-numrique-impression-3_thumb4

Je découpe généralement les cartes et les embellissements qui présentent des lignes droites au massicot et les autres embellissements à la main avec des ciseaux.

2. Modifier les éléments (taille, couleurs)

Les kits numériques permettent de modifier les différents éléments proposés. C’est génial, si on sait comment s’y prendre. Si on est un pro de Photoshop, pas de problème, mais dans le cas contraire ? Personnellement, je n’ai pas Photoshop. J’utilise essentiellement Open Office™, et parfois Gimp.

  • Open Office™ : pour redimensionner et imprimer

Une fois les éléments copiés dans un document Open Office™ Draw, en faisant un clic droit sur l’image, on peut la modifier :

2020-02-06-06_19_33-Impression-lment

2020-02-06-06_21_52-Impression-lment[2]

Dans l’onglet “Position et taille”, on peut ainsi facilement modifier la taille de l’image (largeur et hauteur). Vérifiez que la petite case “Proportionnel” est bien cochée si vous ne voulez pas que votre image soit déformée si vous changez la largeur ou la hauteur. Une fois les dimensions souhaitées renseignées, cliquez sur “OK”. C’est aussi simple que ça.

J’utilise parfois l’onglet “Rotation” quand j’ai besoin de tourner un élément.

2020-02-06-06_28_18-Impression-lment[1]

Il suffit alors soit d’indiquer l’angle de rotation souhaité, par exemple 90 degrés pour un quart de tour, soit de cliquer sur les petits cercles sur la droite de la fenêtre. Changer l’orientation d’un élément peut être utile lorsque vous voulez faire tenir un certain nombre d’éléments sur une seule page pour l’imprimer et ne pas avoir trop de place perdue sur la page.

  • Gimp : pour inverser les couleurs (utilisation plus ponctuelle)

Dans l’onglet “Couleurs”, dans Gimp, on peut facilement inverser les couleurs. Cela peut être utile parfois et il suffit d’un clic. J’utilise principalement cette fonctionnalité pour inverser le noir et le blanc.

2020-02-06-06_48_26-FJ-Brooke-Die-Cu

Voici le résultat qu’on obtient :

2020-02-06-06_36_40-_FJ-Brooke-Die-C[1]

Puis, en jouant avec le contraste et la luminosité, on peut modifier encore légèrement l’image si on le souhaite :

2020-02-06-06_51_58-_FJ-Brooke-Die-C[1]

Voici la nouvelle image obtenue :

2020-02-06-06_54_01-_FJ-Brooke-Die-C

Gimp est un outils très puissant si on sait l’utiliser. Je vous invite à aller sur Youtube et à chercher des tutoriels vidéos si vous avez un besoin précis. Je vous tiendrai informés si je découvre d’autres fonctionnalités intéressantes et faciles à utiliser.

A noter : si vous appliquez ce principe à un élément “tampon”, c’est-à-dire à un élément dont le fond est transparent (symbolisé par le damier noir et gris), vous pouvez alors changer la couleur du tampon, tout en conservant la transparence. Voici un exemple :

2020-02-06-07_03_54-Impression-lment

Le tampon proposé dans le kit est l’écriture en noir. J’ai effectué les étapes mentionnées ci-dessus pour changer la couleur (noir –> blanc) et je peux placer le texte sur le fond de mon choix (ici sur un fond violet).

3. Découpage avec la Silhouette

Ce que j’aime particulièrement faire, c’est utiliser des tampons numériques représentant des mots et les faire découper à ma Silhouette Portrait. Pour ceci, il faut évidemment posséder la machine de découpe en question ou une autre du même type. Voici ma façon de procéder :

Je choisis un tampon numérique, prenons ici l’exemple du mot “List” du kit de Ali Edwards :

AEdwards_List_tampon-numrique_thumb2

J’ouvre le logiciel fourni avec la machine de découpe (Silhouette Studio) et je glisse mon élément. On peut aussi ouvrir le document en question :

2020-02-06-15_53_42-Window_thumb2

Il est possible ici aussi de modifier très facilement la taille de l’image en “tirant” sur les petits carrés au 4 coins de l’image.

Il faut ensuite tracer les contours de l’image en cliquant sur l’icône correspondante :

Silhouette-Studio---tracer-les-conto[2]

1 – Cliquez sur l’icône de vectorisation

2 – Cliquez sur le bouton “Sélectionner la zone de vectorisation”

3 – Avec votre souris, entourez l’élément dont vous voulez tracer les contours : la zone qui va être détourée apparaît en jaune. Si vous n’êtes pas satisfait de la zone ainsi créée, vous pouvez ajuster le seuil à droite. Mais si votre image est bien contrastée, l’idéal étant noir sur blanc, vous n’aurez rien à modifier ; c’est le cas pour les tampons numériques spécifiques pour le scrap qu’on achète car les images sont de bonne qualité. Pour info, vous pouvez utiliser ce procédé avec n’importe quelle image bien contrastée et de bonne qualité.

4 – Quand vous êtes satisfait, cliquez sur le bouton “Vectoriser”.

Voici le résultat que vous obtenez : votre élément en noir possède désormais un contour rouge. C’est le tracé de vectorisation. Vous pouvez alors supprimer l’élément de départ (en noir) en le déplaçant hors de la page ou en cliquant dessus pour le supprimer. Vous conservez uniquement le tracé rouge, qui correspond aux lignes de coupe que suivra la machine.

2020-02-06-16_16_36-Silhouette-Studi

 

2020-02-06-16_17_14-Silhouette-Studi[2]

2020-02-06-16_17_57-Silhouette-Studi[2]

On peut alors appuyer sur le bouton “Envoyer” en haut à droite (1). On utilise le tapis de coupe fournit avec la machine sur lequel on a placé la feuille dans laquelle on souhaite découper l’élément. Dans le logiciel, on choisit le “Matériau” que l’on utilise (2). J’utilise des feuilles légèrement cartonnées et je reste le plus souvent sur “Cardstock, Ordinaire”. La ligne en dessous indique sur quel chiffre régler la lame de la Silhouette (3), la vitesse, la force et le nombre de passages qui seront effectués. Normalement, vous avez uniquement à régler la hauteur de la lame et vous pouvez laisser les autres critères par défaut, si votre feuille est seulement légèrement cartonnée. Sinon, il faut adapter à l’épaisseur de votre papier en suivant les indications données.

kit-numrique-scrap-silhouette-portra[1]

On s’assure que la machine est prête à découper (4). On charge le tapis dans la machine et on lance la découpe en cliquant sur le bouton “Envoyer” tout en bas (5).

kit-numrique-scrap-silhouette-portra[4]

Et voici ce que l’on obtient :

kit-numrique-scrap-silhouette-portra[7]kit-numrique-scrap-silhouette-portra[5]

kit-numrique-scrap-silhouette-portra[2]

Voici un exemple d’une page que j’ai créée avec cette découpe :

Liste-de-lecture-2019---Reading-list

J’aime beaucoup utiliser cette technique pour les titres de mes pages, mais on peut l’utiliser pour tout ce qu’on veut.

Voici un autre exemple du mot “celebrate”, découpé dans un papier imprimé (kit de Ali Edwards “Celebrate”).

“twenty twenty” (2020) a aussi été découpé avec la Silhouette dans du papier noir.

project-life-celebrate-kit-ali-edwar[1]

4. Impression sur du papier calque

Une autre façon d’utiliser les éléments numériques d’un kit, est de les imprimer non pas sur du papier blanc ordinaire ou cartonné, mais sur du papier calque. Cela ajoute une texture supplémentaire au projet et on peut jouer sur l’effet de transparence obtenu grâce au calque. Je conserve les mêmes paramètres au niveau de mon imprimante pour imprimer sur du papier calque que pour imprimer mes photos : c’est-à-dire dans une très bonne qualité (sinon, je constate que l’encre bave sur le papier calque) et je laisse le type de papier photo habituel sélectionné. Cela peut créer des effets intéressants et cela ne nécessite pas d’acheter une machine supplémentaire, il suffit d’utiliser votre imprimante habituelle.

Cette technique est à mi-chemin entre l’impression sur papier et la découpe avec la Silhouette Portrait. Il faut donc reprendre les étapes décrites ci-dessus pour imprimer les différents éléments et remplacer le papier blanc par du calque. Ensuite, on peut soit agrafer l’élément directement sur une carte ou sur une photo ou encore l’agrafer sur une feuille de plastique transparence que l’on placera au-dessus d’une photo ou d’une carte.

Voici un exemple de réalisation avec une impression sur du papier calque et une feuille de plastique transparente :

impression-kit-scrap-sur-calque-1_thimpression-kit-scrap-sur-calque-2_th

Ces 4 façons d’utiliser un kit numérique de scrap sont vraiment des techniques de base mais elles peuvent vous permettre de vous lancer, et bien que relativement simples, elles permettent déjà de faire beaucoup de choses. Est-ce que vous utilisez déjà des kits numériques ? Si c’est le cas, dites-moi lesquels et comment vous les utilisez dans les commentaires.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  • bruandet

    Coucou Camille

    Tes explications sont toujours claires et adaptées à un niveau “débutant”. Les impressions écran permettent également de suivre visuellement. Tout va bien 🙂 . Il me reste plus qu’à me dégager du temps. Mon projet Scrap est reporté mais pas abandonné…
    Bonne journée

    Bisous

  • Bruce

    Bonjour,
    Excellente présentation, la progression de ton tuto est bien réalisée. Ca a le mérite d’être clair, car bien souvent il y a des raccourcis sur ce que je peux voir dans d’autres centres d’intérêts.
    J’ai découvert récemment qu’il y avait une revue disponible en kiosque.
    Bravo et bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *