Format 15x20

Comment utiliser ses photos de vacances ?

Durant les vacances, on fait souvent des choses qui sortent de la routine quotidienne. On voyage, on part se baigner, on a un rythme différent etc. Comme ce n’est pas notre quotidien on est souvent tenté de prendre beaucoup de photos pour garder le souvenir de tous ces bons moments passés en famille, avec des amis… Sur le moment, on profite de ces expériences et on mitraille tous les paysages qui s’offrent à nous. Mais que se passe-t-il quand on rentre et qu’on revient à notre routine habituelle quand les vacances sont finies ? On se retrouve souvent avec des centaines, voire des milliers de photos sur notre téléphone ou notre appareil photo et il n’est pas rare que toutes ces photos magnifiques qui ont réussi à capturer de si bons moments, restent à jamais coincées dans nos appareils et ne soient jamais imprimées et qu’on ne les regarde plus.

Pourquoi cela ? En général, devant la tâche à accomplir, on est découragé ; on ne sait pas comment aborder toutes ces photos. Le nombre nous fait peur et on reste donc dans l’inaction de peur de ne pas arriver à obtenir le résultat qu’on souhaite par manque de temps.

Quel format adopter ?

  • De nombreux formats disponibles

De nombreuses options s’offrent à nous et c’est justement le piège à mon avis. Mini-album, intégration dans notre album annuel de PL, Traveler’s Notebook (type particulier de carnet)… Il y a beaucoup de choix et c’est ce qui peut nous bloquer alors que nous n’avons pas encore commencé.

  • Le “pourquoi”

Pour éviter ce moment où l’on se sent complètement dépassé, voici ce que je vous propose. Il est à mon avis très utile de se poser 2 minutes et de réfléchir au “pourquoi” on veut mettre en valeur nos photos de vacances. Pour pouvoir les partager avec notre famille et nos amis ? pour pouvoir les revivre à travers un album dans quelques mois, quelques années ? pour nous-même, nos enfants ?

Ainsi, on saura déjà si on veut créer un album à part entière, ou si on veut plutôt intégrer les photos choisies à notre album annuel habituel. Un fois qu’on a défini le pourquoi : on peut se demander quels seront les éléments principaux : photos, mots, petits souvenirs, conversations…

  • Petite astuce de minimaliste…

Je vous conseille de prendre en compte la place physique que votre projet va prendre sur vos étagères. En effet, dites-vous bien que si vous réalisez un album pour chaque voyage, événement particulier, bref à chaque fois qu’il y a une occasion particulière à documenter, cela va très vite prendre beaucoup de place. Si la place n’est pas un élément que vous souhaitez prendre en considération, c’est très bien aussi.

Personnellement, j’avais tendance à culpabiliser quand je n’utilisais pas “suffisamment” de photos prises lors des vacances d’été en particulier. En voyant cela sous l’angle de la place occupée par les albums, la perspective devient un peu différente… Désormais, je préfère choisir quelques photos uniquement qui sont représentatives du séjour/voyage/etc. plutôt que d’imprimer des dizaines de photos car cela prend trop de temps et d’énergie pour un seul “événement”, selon moi. Libre à chacun de faire comme il l’entend bien entendu.

  • Exemple : le format de mes photos de cet été

J’ai choisi de réaliser quelques pages au format 15×20 qui iront dans un album dans lequel je regroupe les événements que je souhaite détailler davantage que dans mon album principal de Project Life®.

Quelles photos choisir ?

  • Prises de vues

Est-on obligé d’utiliser toutes les photos que nous avons prises pendant nos vacances ? Si vous êtes comme moi et que vous en prenez des centaines voire des milliers : la réponse est non évidemment. D’ailleurs, mon conseil –que je me force moi-même à appliquer- est de ne pas prendre trop de photos. Ainsi, notre tâche sera facilitée par la suite : moins de tri, moins de choix, moins de temps passé, etc.

  • Tri et choix

Je vous conseille dans un premier temps de parcourir toutes vos photos, sur votre téléphone ou sur votre ordinateur, et de supprimer celles qui sont floues, en double, ou tout simplement celles que vous n’aimez pas. Puis je vous invite à les classer dans des dossiers séparés pour chaque “événement”, c’est-à-dire différents voyages ou différentes grandes parties d’un même voyage. Ensuite sélectionner vos photos favorites, les coups de cœur qui vous donnent de la joie juste en les voyant (une dizaine maximum par événement). Donnez-vous comme premier objectif de scrapper les 10 photos en question dans le format que vous aurez choisi. Si vous y parvenez, vous pourrez ensuite élargir votre sélection si vous voulez y consacrer plus de temps. D’après mon expérience, vous avez plus de chance d’obtenir un projet fini de cette manière qu’en sélectionnant vos 200 photos préférées, en les imprimant et en vous demandant ensuite ce que vous allez bien pouvoir en faire. Mieux vaut la qualité que la quantité et mieux vaut un projet simple et réalisé qu’un projet immense jamais fini ou même commencé.

  • Retouche des photos

Si vous voulez vous amuser et que vous êtes prêts à passer plus de temps, vous pouvez ajouter l’étape qui consiste à retoucher vos photos : les recadrer, modifier la luminosité et le contraste, etc. A moins que ce soit quelque chose qui vous plaise particulièrement, je vous conseille de ne pas passer trop de temps sur cette étape car ce n’est pas le plus important. Personnellement je retouche rapidement mes photos avec l’application Snapseed sur mon téléphone : recadrage, luminosité, rotation (ligne d’horizon bien horizontale) et c’est tout. Je trouve que ça peut apporter un petit plus, mais je ne veux pas m’attarder la-dessus car je préfère la partie créative physique (une fois les photos imprimées).

  • Impression des photos

Ensuite, quand vos photos sont choisies et retouchées si besoin, il faut les imprimer (si vous réaliser un projet physique). A cette étape, vous avez aussi plusieurs solutions dont les deux principales sont : faire imprimer vos photos (en ligne, chez un photographe…) ou imprimer vous-mêmes vos photos chez vous (si vous disposez d’une imprimante). Personnellement, je préfère imprimer moi-même mes photos car je peux ainsi choisir exactement leur taille et elles sont disponibles immédiatement. Là encore, je vais personnellement au plus simple et je les imprime via un document au format A4 dans OpenOffice Draw (gratuit). Je les glisse dans le document, leur donne la taille souhaitée et je les imprime sur du papier photo (de la marque Canon depuis peu).

  • Exemple : mes photos sélectionnées pour cet été

J’ai choisi trois activités que nous avons faites cet été qui, selon moi, donnent un bon aperçu de nos vacances. Pour chaque activité, j’ai sélectionné moins de 10 photos afin de réaliser au maximum deux double-pages.

Quel matériel utiliser ?

On a donc choisi notre format en fonction du résultat qu’on voulait obtenir et nos photos sont imprimées et prêtes à être scrappées. Quel matériel supplémentaire va-t-on utiliser ? Ici encore plusieurs possibilités s’offrent à nous.

  • Achat de matériel spécifique pour le projet

Il peut être intéressant parfois d’acheter des fournitures spécialement pour un projet précis. Cependant, il faut faire attention car le coût peut vite devenir élevé et cela fait rentrer encore plus de fournitures chez nous, qu’il nous faudra ranger, trier, classer, etc. Si vous avez repéré une collection particulière parfaite pour votre projet qui vous enthousiasme fortement et que vous pouvez vous permettre de l’acheter, alors foncez ! Et amusez-vous avec les produits que vous aurez choisis.

  • Création d’un kit à partir des fournitures qu’on possède déjà

Cependant, nous sommes nombreux à avoir beaucoup de fournitures restantes d’autres projets précédents. Aussi, je vous conseille de regarder en premier dans ce que vous possédez déjà avant de racheter de nouveaux produits. On peut ainsi se constituer un mini kit à utiliser pour notre projet. Par contre, je ne vous cache pas que cela peut prendre un peu de temps de faire l’inventaire de ce qu’on a et de choisir les éléments qui pourraient mettre en valeur nos photos. Je vous conseille donc de ne pas passer trop de temps à choisir vos éléments si optez pour cette solution.

  • Utilisation d’un kit unique existant

Ce qui est le plus simple et qui demande le moins de temps est bien sûr de travailler à partir d’un kit existant qui s’adapte bien au thème de nos photos. L’idéal, selon moi, est l’utilisation d’un kit numérique car il permet d’imprimer uniquement les éléments dont on aura besoin. De plus, ce peut être un kit que l’on possède déjà, et qu’on a pu utiliser pour d’autres projets, mais qui, de part sa nature numérique, nous permet de le réutiliser à l’infini. Si on se limite aux éléments d’un seul kit, cela nous évite de nous disperser et de chercher les cartes et les embellissements “parfaits pour notre projets. En réalité, beaucoup de produits peuvent nous permettre de mettre en valeur nos photos, donc encore une fois, il n’est pas nécessaire de passer des heures à chercher l’embellissement idéal.

  • Exemple : le matériel que j’ai choisi pour mettre en valeur mes photos de vacances

Personnellement, j’ai choisi un kit de Ali Edwards pour chaque activité de vacances. Ceci m’a permis de gagner du temps et de l’énergie car je me suis limitée au contenu de chaque kit pour chaque “événement”. Les 3 kits que j’ai sélectionnés sont les kits : “Grow” (grandir), “Adventure” (aventure) et “Play” (jeu/jouer). Cela m’a vraiment fait gagner beaucoup de temps.

Un premier aperçu des pages que j’ai réalisées…

#1 : La dune du Pilat

photos de vacances -  (1) la dune du pilat

#2 : Le jardin des papillons

photos de vacances -  (2) le jardin des papillons

#3 : L’océan

photos de vacances -  (3) l'océan

*****

Vous avez désormais tous les éléments principaux pour choisir et imprimer vos photos de vacances. Je vous invite à mettre en pratique ces conseils et à imprimer les photos de vacances que vous aurez choisies d’ici la semaine prochaine car je vous dévoilerai les 3 ensembles de pages que j’ai réalisés dans le prochain article. Ainsi, pour pourrez passer à la partie que je trouve la plus “fun” et qui est en tous cas la plus créative : la réalisation concrète des pages !

D’ici la semaine prochaine, n’hésitez à me poser des questions dans les commentaires si vous avez besoin de précisions pour choisir et/ou imprimer vos photos. Je vous dis à très vite. ; )

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *